CONTRE INDICATION AU TATOUAGE

- Le soriatane pour le psoriasis

      - Les traitements anticoagulants :   

*on les retrouve dans le traitement contre la phlébite ou certains traitements pour le cœur

- Les corticoïdes

- Les immunosuppresseurs

- L’aspirine

- Les insulino-dépendant

 

Les maladies de peaux : 

- Psoriasis

- Eczéma

- Vitiligo

- Lichen plan

- Lupus cutané

- Sarcoïdose

- Herpès

 

Les troubles de la coagulation : 

- Hémophilie

- Dysfonctionnement plaquettaire

- Maladie de Von Willebrand

- Trouble de la fonction hépatique

- Carence en fer sévère

 

Autres troubles : 

- Syndrome ou maladie de Raynaud

- Maladie auto immune

- Maladie cardiaque

- Tendance aux cicatrices chéloïdes ou hypertrophiques

- Porteur du virus de l’hépatite B ou C

- Porteur du HIV

- Varicosités sur la zone à tatouer

- Allergies

- Epilepsie

- Toxicomanie

- Alcoolisme

- Femme enceinte

TATOUAGE & MALADIES

 

LES TROUBLES DE LA COAGULATION :

 

Hémophilie : elle est une maladie héréditaire grave, se traduisant par une impossibilité pour le sang de coaguler.

 

Dysfonctionnement plaquettaire (risque de saigner) : les dysfonctions plaquettaires héréditaires peuvent se subdiviser en cinq groupes. Dans la plupart des cas on observera des temps de saignements plus longs et/ou plus abondants.

 

La fonction plaquettaire peut être affectée par la prise de médicaments d'usage courant :

 

  • L’aspirine (AAS) et autres médicaments qui en renferment

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme l'indométacine, l'ibuprofène et le naproxen

  • La ticlopidine 


 

Autres médicaments pouvant influer sur la fonction plaquettaire :

 

  • Certains antibiotiques

  • Certains médicaments pour le cœur

  • Certains médicaments pour "éclaircir" le sang

  • Certains antidépresseurs

  • Certains anesthésiques

  • Certains antihistaminiques

 

La fonction plaquettaire revient à la normale lorsque l'on cesse ces médicaments.

 

La maladie de von Willebrand : désigne toute pathologie hémorragique génétique due à un défaut de la quantité, de la structure ou de la fonction d’un facteur participant à la phase initiale du processus de la coagulation.

 

Trouble de la fonction hépatique : conséquences, la synthèse des protéines des cellules notamment les facteurs de coagulation sanguine n’est pas bonne. Risque d’hémorragie.

 


LES AUTRES MALADIES

 

Carence en fer sévère : Le fer est en effet un élément nutritif vital, nécessaire – entre autres – pour que l'hémoglobine transporte l'oxygène vers toutes les cellules du corps. Une baisse d’oxygénation de la peau posera problème à la cicatrisation.

 

Syndrome ou/et maladie de Raynaud : trouble circulatoire pouvant, dans le cas du syndrome de Raynaud, être lié à sclérodermie (maladie auto-immune). Elle pourra causer des retards de cicatrisation et nécessitera une bonne hydratation de la peau.

 

Maladie auto-immune : en dehors des conséquences directes de certaines maladies auto-immunes. On déconseillera au client atteint par ce type de maladie de se faire tatouer. Le système immunitaire étant déjà altéré, on évitera de le solliciter davantage sous peine de voir apparaitre une réaction démesurée ou inadaptée sur la zone tatouée.

 

Insuffisance rénale : pour deux raisons, la première venant directement de la difficulté des reins à détoxifier le sang, d’où un risque infectieux plus grand ; la deuxième venant du fait que l’insuffisance rénale peut causer une anémie et donc des problèmes de coagulation.

 

Épilepsie : il n’existe aucune étude mettant en rapport la fréquence de vibration des dermographes avec le déclenchement d’une crise d’épilepsie. Néanmoins, il est bon de savoir si un client est épileptique afin de pouvoir réagir en cas de crise.


 

MALADIES DE PEAUX

PSORIASIS ECZÉMA VITILIGO LICHEN PLAN LUPUS CUTANÉ SARCOÏDOSE

 

Ces maladies de peau sont évolutives même si elles ne sont pas présentes sur la zone à tatouer. Il est impossible de déterminer si elles ne s’y développeront pas par la suite. Certaines peuvent atteindre le système nerveux, d’autres des organes internes… En présence de telle maladie, demandez un certificat du médecin (traitant ou dermatologue).  Vous devez avoir bien avoir conscience que vous n'êtes pas à l’abri d’une manifestation de la maladie sur la zone tatouée et qu’elle pourra définitivement altérer votre tatouage.

 

PHÉNOMÈNE DE KOEBNER

 

En rapport direct avec les maladies de peau précédemment évoquées, le phénomène de Koebner se manifeste par le fait que toute atteinte de la peau favorisera l’expansion de la maladie à cet endroit. Le tatouage étant une effraction cutanée, vous pourriez voir apparaître la maladie sur la zone tatouée, pouvant modifier voire abîmer le tatouage, en plus des désagréments qu’elles causent habituellement.

 

 

LES TRAITEMENTS MÉDICAMENTEUX ET LE TATOUAGE

 

Soriatane : il  agit en freinant le renouvellement de la peau et en inhibant la migration de cellules inflammatoires du sang vers la peau. Il est prescrit pour soigner le psoriasis.

 

Anticoagulants : les anticoagulants sont prescrits dans de nombreux cas : phlébite, embolie pulmonaire, port de certaines valves cardiaques, ou après un infarctus du myocarde, troubles du rythme cardiaque. Ils entrainent des saignements plus importants et peuvent donc gêner le travail du tatoueur, ainsi que la bonne insertion des pigments.

 

Corticoïdes : la corticothérapie, qu'elle soit générale ou locale excessive, va diminuer la capacité des cellules qui fabriquent le tissu cicatriciel à le produire. La peau mettra donc plus de temps à se réparer. D’autre part, celle-ci s'affine et devient beaucoup plus fragile (apparition d’œdèmes spontanés). Une personne sous corticothérapie devra avoir une surveillance cicatricielle plus rapprochée et un temps de cicatrisation plus long.

 

Immunosuppresseurs : ils diminuent, voire suppriment l’activité du système immunitaire (prescrit dans le cas de maladies inflammatoires ou pour éviter le rejet de greffe). Le risque principal est donc la survenue d’infection. Toute effraction cutanée générant (malgré toutes les précautions d’hygiène) un risque d’infection, on évitera de tatouer ou percer une personne au système immunitaire affaiblit.

 

Aspirine : réduit l’agrégation des plaquettes sanguines, rendant de ce fait le sang plus fluide.

   BOUTIQUE  -

_________________________________________